Monde et terrorisme: De Ben Laden à Daesh

Monde et terrorisme: De Ben Laden à Daesh

 

n

Terrorisme - Le Monde diplomatique

Pour en finir (vraiment) avec le terrorisme - Le Mon

CONTREFAÇON & TERRORISME

L’année 2016 a été marquée par de nombreux attentats terroristes qui ont frappé le monde entier et une hausse de la cybercriminalité, une activité en pleine expansion. En tant que représentant du secteur privé dans le groupe interministériel sur la contrefaçon, c’est naturellement que l’Unifab a décidé de remplir son rôle en rendant public un rapport détaillé sur les liens entre la contrefaçon et le terrorisme et en le remettant au Ministère des Finances et des Comptes Publics. HOME / EVÉNEMENTS / CONTREFAÇON & TERRORISME, Les guerres cachées contre Daech Par Enkolo dans Accueil le 22 Avril 2017

 

Leur calcul est le suivant: en tournant contre eux son pouvoir massif, l’ennemi, fou de rage, déclenchera une tempête militaire et politique bien plus violente que celle qu’eux-mêmes auraient jamais pu soulever Terrorisme, raison d'Etat (1/2) - ARTE - YouTube La « mère de toutes les bombes » larguée en Afghanistan par les Etats-Unis En utilisant cette arme contre des djihadistes de l’EI, Washington met en scène sa détermination. De Ben Laden a EILes terroristes ne peuvent pas prévoir exactement ce qui sortira de leur action de déstabilisation, mais ce qui est sûr, c’est que la pêche a plus de chance d’être bonne dans ces eaux troubles que dans une mer politique calme. 

Des djihadistes inspirés par l'armée américaine

L'EIIL adopte aussi certaines méthodes de l'ennemi américain à l'instar du Hezbollah libanais, qui avait formé ses combattants au contact de l'armée israélienne pendant l'occupation du Sud-Liban dans les années 1990. Comme la guerre contre la drogue a contribué à la création d'empires mafieux, la guerre contre le terrorisme a créé à son tour un monstre d'une nouvelle dimension. L'idéologie djihadiste d'al-Qaida s'est nourrie en Irak de la vieille rivalité entre chiites et sunnites. L'occupation américaine a servi à recruter les combattants, et à leur donner une école de guérilla ; comme dans un processus darwinien, ceux qui ont survécu sont les plus adaptés. La guerre civile syrienne a fourni une expérience supplémentaire à des milliers de djihadistes. La perte de contrôle de Damas sur l'est de son territoire a enfin fourni au mouvement la base territoriale qui lui a permis de se lancer à l'attaque du nord de l'Irak.

Sur la piste du terrorisme islamique

1 - La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans

Née en 1928 dans le contexte d'un retour au fondamentalisme religieux et du combat armé contre l'occupation occidentale, la Confrérie des Frères musulmans a développé une idéologie rigoriste. Longtemps traqués par les régimes dictatoriaux, laïcs ou nationalistes arabes, les Frères musulmans ont accédé au pouvoir en Egypte, en Tunisie, et partiellement au Maroc. Ils récoltent aujourd'hui les fruits de la révolution pour la démocratie, mais qu'en est-il réellement ? Prônent-ils, comme ils le prétendent, un islam modéré, en phase avec la modernité et compatible avec la démocratie ?

 

 

 

2 - d'Oussama Ben

 

L'exécution d'Oussama Ben Laden par les forces spéciales américaines en mai 2011 n'a pas mis fin aux exactions d'Al- Qaida. Paris et Washington ont aujourd'hui les yeux rivés sur l'Algérie, berceau de la dernière filiale d'Al-Qaida : Aqmi, Al-Qaida au Maghreb islamique. Active en Tunisie, au Maroc, en Lybie, au Mali, au Nigéria ou encore en Somalie, cette mouvance terroriste continue à appeler les populations à se mobiliser contre l'Occident, à multiplier les attentats et les prises d'otages. En compagnie d'analystes de la mouvance Al-Qaida, ce film tente de dénouer les fils d'une histoire complexe qui fait encore et toujours l'actualité.

 

 L'élimination d'Oussama

 L'élimination d'Oussama Ben Laden, en 2011, semblait signer la fin d'al-Qaida et de sa menace terroriste. Depuis, sa « cooccupation » du nord du Mali puis l'intervention française pour l'en déloger ont braqué les projecteurs sur al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), sans rien en dévoiler ou presque. Réalisée avant ces événements, l'enquête de Patrick Barbéris est plus que jamais bienvenue pour éclairer la généalogie de la mystérieuse organisation qui opère dans tous les pays du Sahel.

La facture classique (analyses de témoins et d'experts mêlées à des archives) se révèle adéquate pour suivre « la piste du terrorisme », tant elle est sinueuse, semée de paradoxes. Descendants du GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat), lui-même issu d'une scission au sein du GIA (Groupe islamique armé, de sinistre mémoire pour ses attentats et ses massacres de civils pendant la sanglante décennie 1990 en Algérie), les militants d'Aqmi ont reçu par deux fois le coup de pouce des Américains. Le premier quand ceux-ci soutinrent les djihadistes algériens venus combattre les Soviétiques en Afghanistan. Le second, involontaire, lors de l'invasion de l'Irak, qui eut pour effet de remobiliser des islamistes, alors en perte de vitesse, et déboucha sur l'affiliation du GSPC à al-Qaida. Dernier paradoxe, et pas des moindres : comment une « petite troupe hétéro­clite » plus ou moins réduite au banditisme parvient-elle à inquiéter de grandes puissances ? En donnant quelques réponses, Patrick Barbéris met en lumière l'intérêt stratégique d'une région au carrefour de trois mondes (Afrique, Europe, Orient), riche de ressources pétrolières, gazières et minières. —

 


Sur la piste du terrorisme islamique

A voir : Sur la piste du terrorisme islamique - YouTubeUne histoire du terrorisme 1 : Une histoire du terrorisme - Télévision - Télérama  : Une histoire du terrorisme : liste des épisodes

Acte 3 : les années jihad (1989-2011) - vendredi 15 février 2013
Acte 2 : les années de poudre (1970-1989) - vendredi 08 février 2013
Acte 1 : les années de libération (1945-1970) - vendredi 08 février 2013

 

Comment l'Etat instrumentalise le terrorisme | Rue89

 

Sanglante concurrence entre al-Qaida et Daech

Ce nouvel assassinat du groupe Ansar al-Islam s'inscrit dans un contexte de concurrence avec la branche locale de l'Etat islamique, qui multiplie également les exécutions ciblées.Les deux militants assassinés collaboraient au magazine Roopbaan. Qualifiée de «secte d'homosexuels» par le communiqué d'Ansar al-Islam, cette publication est l'unique organe de presse LGBT du Bangladesh  Il a déclaré la guerre à Al-Qaida, qui le jugeait trop violentAutrefois aux ordres d’Al-Qaida, Abou Bakr al-Baghdadi a bien grandi. L’Etat Islamique a récemment déclaré la guerre à l’organisation d’al-Zaouahiri. Al-Qaida lui reproche son extrême violence contre les chiites mais surtout sa tentative de contrôle du Front Al-Nosra en Syrie, aux ordres d’Al-Qaida.L’Etat Islamique est sans doute la plus grosse menace qui pèse actuellement sur Al-Qaida. Pour la première fois, l’ennemi cherche à truster la place de porte-étendard du jihad. Et il vient de l’intérieur.

Ce qui peut être aussi possible est une mise en concurrence entre les différents groupes djiadistes pour la suprémacie médiatique, politique et militaire. Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL

An al-Qaeda breakaway group calls on Muslims throughout the world to swear allegiance.Inside Story Last updated: 30 Jun 2014 21:01LIRE AUSSI:Le "Calife" Abou Bakr Al-Baghdadi veut détrôner Al-Qaïda et Aymen Zawahiri dans la mouvance jihadiste

 

© Yuval Harari 2016
© Albin Michel pour la traduction française 2016, par Clotilde Meyer

A lire Actualités > Bibliobs > Idées > La stratégie de la mouche: pourquoi le terrorisme est-il efficace ?

 

n

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×