Les Temps Changent 

Les Temps Changent 

n

« Mon optimisme est basé sur la certitude que cette civilisation va s’effondrer.
Mon pessimisme sur tout ce qu’elle fait pour nous entraîner dans sa chute. »


Les Temps Changent - YouTube :
 

Découvrez les conséquences du réchauffement climatique à travers le monde en 2075.

En décembre 2007, le GIEC le groupe d'étude de scientifique chargé par l'ONU  de l'étude du réchauffement de la terre à obtenu le prix nobel de la paix. Ses prévisions pôur l'avenir de notre planète sont inquiétantes . Le film que vous allez voir a été écrit a partir d'un scénario mis au point par les scientifiques du GIEC. Quel terre allons nous laissé a nos enfants. Si le réchauffement climatique continu, voici le monde que nous allons laissé a nos enfants. Pour ne pas bruler sous la chaleur, des millions d'africains prendront la route de l'exode, mais qui les acceptera? Dans l'extrême nord, le réchauffement entrainera la fonte de la calotte glacière mais combien d'espèce y survivront? Comment feront nous face a l'arrivé massive de millions de réfugiés? Comment ferons nous face aux manque d'eau, au déluge, au invasion d'insectes qui remonteront pour s'abattre sur l'Europe? Voici l'histoire d'Idriss et faouzi et de leur incroyable traversée du désert pour rejoindre l'Europe. Voici l'histoire de Grace qui avait tout prévu et que personne n'a voulu écouter . Voici l'histoire de Julia qui a vu disparaitre le dernier pied de vigne du bordelais. Voici l'histoire de Lotte et de son mari Niels qui ont tenté de mobiliser les nations du monde. Nous sommes en 2075 et ce récit est le récit d'un destin qu'il est encore possible d'inverser.

Les cricket péllerin, c'est la deuxieme fois qu'ils attaquent cette année. Une catastrophe pour les vignobles de Julia et de son grand père Lucas

La production de vin française en chute de 18% à cause de la météo

Agriculture.

La production de vin en France devrait baisser de 18% en 2017 par rapport à l'an dernier, en raison notamment de la vague de gel qui a touché l'ensemble des bassins viticoles au printemps.

«La production de vin pourrait s'établir en 2017 à 37,2 millions d'hectolitres, soit un niveau inférieur de 18% à celui de 2016, et de 17% à celui de la moyenne des cinq dernières années», indique le service statistique du ministère de l'Agriculture, Agreste, dans un communiqué.

A lire sur Libération.fr

Climate change threatens Ethiopia coffee production

 

Découvrez les conséquences du réchauffement climatique à travers le monde en 2075. Global warming: July continues the upward trend

COMPTE RENDUUne mousson dévastatrice frappe l’Inde, le Népal et le Bangladesh

Les pires inondations depuis des décennies et des glissements de terrain ont causé la mort de 800 personnes et plus de 1 million de déplacés.

La condamnation pour viol du chef spirituel Gurmeet Ram Rahim Singh a déclenché la fureur de plus de 100 000 de ses soutiens rassemblés pour le verdict à Panchkula.

Météo Actualite > Actualité > Doit-on craindre une canicule comme en août 2003 ?

 
 
01/08/2013 18h26
Chaleur
 


 

 Météo estivale en France : jusqu'à quand ?

système reste !! - l'indigné :  : la nuit a été éprouvante dans le sud-est. Ce matin à 7 heures, on relevait plus de 30°C en  et dans le  cf Seulement un mauvais rêve ? : citoyen actif  à retrouver sur le site de la Chaîne MétéoMenace sur l'artique :  2016, nouvelle année noire pour le climat Les temps changent(la terre en 2075) film complet en français, HD!  (Voir rapport du Giec) 

Nombre d’économistes anticipent depuis longtemps une récession comprise entre -1,5% et -2% cette année.

 

La « restructuration écologique » ne peut qu’aggraver la crise du système. Il est impossible d’éviter une catastrophe climatique sans rompre radicalement avec les méthodes et la logique économique qui y mènent depuis cent cinquante ans. Si on prolonge la tendance actuelle, le PIB mondial sera multiplié par un facteur trois ou quatre d’ici à l’an 2050. Or selon le rapport du Conseil sur le climat de l’ONU, les émissions de CO2 devront diminuer de 85 % jusqu’à cette date pour limiter le réchauffement climatique à 2°C au maximum. Au-delà de 2°C, 

 

,Mai 2013 : 3ème mois de mai le plus chaud à l'échelle mondiale- planete attitude

 

Mai 2013 : 3ème mois de mai le plus chaud à l'échelle mondiale

 

Accueil > Actualités > Changement climatique : doit-on s’attendre au pire ?

 

 

 

Tempête Catastrophe Climat

vendredi 22 août 2014  06H52


 

Du 16 au 21 août, environ 1000 météorologues étaient réunis à Montréal (Canada) pour une conférence sur la météorologie. Ce congrès avait pour thème principal l’avenir des technologies météo afin d’améliorer les prévisions à court et long terme. Au cours de ce congrès international, les aspects du changement climatique ont été abordés.

 

80 mètres de diamètre. C'est la taille du cratère apparu récemment en Sibérie, près de Yamal ("extrémité du monde), principale zone de production du gaz russe destiné à l'Europe, rapporte le Huffington Post.La thèse la plus probable pour justifier l'apparition de ce trou géant est celle du rechauffement climatique, qui aurait provoqué une explosion souterraine. La fonte des glace, résultant d'un mélange de gaz, de sel et d'eau se serait enflammé, et aurait donc explosé, précise effectivement la version française du site internet. Un cratère géant apparaît en Sibérie Par Le Figaro.fr  le 17/07/2014 à 11:44

Le thème principal de ce congrès consistait à parler de l’amélioration des prévisions météo à court et long terme, dans un contexte où le besoin d’anticipation est de plus en plus pressant. Les domaines de l’énergie, de l’agriculture, des transports, du tourisme ou encore des assurances sont particulièrement dépendants des aléas climatiques : on parle alors de domaines « météo-sensibles ».

 

 

 

Des modèles pour anticiper le pire ?

Dans ce contexte, les météorologues ont étudié les résultats des modèles numériques dont la puissance est désormais décuplée, permettant, par exemple, de gagner 1 jour de prévision fiable tous les 10 ans. Ces modèles ont été utilisé par les différents laboratoires de recherche qui ont participé à l’élaboration des derniers scénarios communiqués par le GIEC au printemps dernier. Pour rappel, ces scénarios climatiques basés sur différentes estimations des émissions de gaz à effet de serre (en particulier le CO2) envisagent une élévation de la température planétaire comprise entre +0,3°C et +4,8° d’ici à 2100, ce qui montre une fourchette encore très incertaine.

Taux record de CO2 dans l'atmosphère en avril

  Taux record de CO2 dans l'atmosphère en avril Climat

Des scénarios catastrophes

Au cours de ce congrès, des conclusions alarmistes auraient été rendues publiques, vite relayées par les médias ; certains météorologues affirment par exemple que «  les vagues seraient plus hautes, pouvant atteindre 40 m », et que les turbulences atmosphériques seraient plus fréquentes à l’altitude de vol des avions de ligne en raison de l’accélération des jet stream, ces vents puissants qui font le tour de la planète. Les conditions météo seraient donc de plus en plus défavorables à l’aviation et aux transports maritimes.

Que faut-il en penser ?

 

 Le changement climatique fait couler beaucoup d’encre, notamment depuis la publication cette année du 5ème rapport du GIEC, selon lequel « les activités humaines seraient responsables à 95% du réchauffement climatique contemporain et de l’accentuation des phénomènes météorologiques extrêmes ».

 L’objet de ce congrès à Montréal était d’examiner l’état d’avancement des technologies pour l’élaboration des prévisions météorologiques et d'établir le programme de développement à long terme ; il semblerait que l’objectif de base ait dérivé vers une réaffirmation quelque peu extrême des récentes conclusions du GIEC : vagues monstrueuses, multiplication des épisodes de chaleur et de froid, des inondations et des catastrophes climatiques en tout genre. S’il est nécessaire d’informer le public afin de protéger les populations, il convient de rester exhaustif et prudent face à une évolution climatique dont on sait peu de chose en définitive.

Le climat : une évolution étonnante

Alors que la décennie écoulée est qualifiée de « décennie des extrêmes climatiques », on constate pourtant que le nombre d’ouragans et de tempêtes à la surface du globe n’est pas plus élevé qu’auparavant – voire même en diminution.

De même, la surface des glaces de mer (banquise) de l’Antarctique dépasse tous ses records d’extension depuis le début des mesures par satellite en 1979 (altimétrie). Le continent austral a même battu ses records de froid. Quant aux glaces de l’arctique, certes fragilisées par des années de fonte record en 2007 et 2012, puis morcelées par de fréquentes tempêtes estivales, elles connaissent depuis 2 ans un regain de surface : la banquise a désormais retrouvé une extension équivalente à celle de la décennie précédente.

Difficile dans ces conditions d’être affirmatif quant à l’avenir du climat et des phénomènes extrêmes, sachant que les résultats des calculateurs aboutissent parfois à des scénarios d’élévation de température variant du simple au triple.

Le point commun, désormais admis, est que le réchauffement n’est pas – et ne sera pas – uniforme à l’échelle de la planète, étant plus prononcé aux hautes latitudes de l’hémisphère nord. Quant à la répartition des précipitations et des tempêtes, une forte incertitude persiste.

Peu de certitude

 

 

Finalement, les certitudes sont peu nombreuses : on sait que le réchauffement sera plus marqué sur les continents que sur les océans et que le cycle de l’eau sera plus intense. Pour l’ouest de l’Europe, les étés seraient plus chauds et les hivers plus humides notamment sur la façade atlantique. Cela dit, certains organismes météorologiques tel que le très sérieux Met Office britannique envisagent la poursuite de la phase actuelle de stagnation des températures (le réchauffement climatique planétaire s’est stabilisé depuis 1998), évoquant même une « possible baisse après 2020 » en fonction du cycle solaire en cours et de la capacité d’absorption de la chaleur par les océans.

Voir aussi notre vidéo : tout ce qu'il faut savoir sur le GIEC ,  El Nino cet automne : à quoi s'attendre ? ,  Des impacts à l'échelle planétaire

 

 

 Des impacts à l'échelle planétaire 

 

 

 Canicule aux USA et au Canada , L'été en Espagne et l'hiver dans les Balkans , Recul des côtes : nouvelles menaces avec les grandes marées ? Tempête

Recul des côtes : nouvelles menaces avec les grandes marées ?

 Ce recul spectaculaire est un processus naturel mais dont la rapidité reste exceptionnelle cette année. L'inquiétude reste de mise au vu des prochaines grandes marées qui se profilent à la fin du mois.
 

Prévision saisonnière

Samedi 09 Septembre 2017  15H36

 

 

 

Après l'ouragan Irma, l'un des plus puissants jamais observé dans l'Atlantique, doit-on s'attendre à une saison cyclonique record pour cette année 2017/2018 ? Voici les prévisions cycloniques de la Chaîne Météo pour l'ensemble des océans.

Atlantique Nord : vers une saison record ?  Autant dire que la moyenne annuelle est déjà atteinte, alors qu’il reste encore deux mois et demi de saison. La raison principale de ce regain d’activité, après plusieurs années relativement calmes, est liée à la fin du phénomène El Nino (lequel inhibe la formation des ouragans sur l’Atlantique) et l'observation d'eaux plus plus chaudes que la normale.

Océan Pacifique : une saison moins dangereuse que les précédentes 

 

Accueil > Actualités > Année cyclonique 2017 - 2018 : doit-on s’attendre à la poursuite d’une saison dangereuse ? , Ouragan Irma : après Cuba, l'ouragan fonce vers la Floride ,

 

 Ancien établissement public toujours détenu à 100% par l'État français, la CCR propose aux assureurs des couvertures illimitées en matière de catastrophes naturelles mais aussi pour d'autres risques liés à l'intérêt général, comme le risque d'attentats et d'actes de terrorisme.

Vendredi, le patron de la CCR, Bertrand Labilloy, a indiqué que la caisse disposait de "réserves suffisantes pour couvrir ce sinistre quel qu'en soit le coût".

 

  Ouragan Jose : nouvelle menace pour les Antilles D'où vient le nom des ouragans ? , 

 

Depuis deux ans, les températures se situent régulièrement au-dessus des normales à la surface du globe. L'intensité du phénomène El Nino en 2016 a contribué à réchauffer encore davantage les eaux des mers et des océans.

Ces eaux chaudes en surface ont libéré d'énormes quantités de vapeur d'eau et d'énergie dans l'atmosphère des régions intertropicales. La conjonction de ces phénomènes peut en partie expliquer la violence des ouragans actuels, à l'image d'Harvey la semaine passée au Texas et en Lousiane et d'Irma sur le nord des Antilles actuellement.

Vers une fréquence accrue des ouragans dans l'avenir ?

Avec des températures plus élevées que la moyenne, une recrudescence de cyclones, de typhons ou d'ouragans de l'ampleur d'Irma est à craindre. En conséquence, le nombre d’ouragans et de typhons de catégorie 4 ou 5 pourrait significativement augmenter dans les prochaines années. De 80 à 90 phénomènes cyclonique par an, on devrait en atteindre 100 d'ici 10 ans.

 Ouragan Irma : pourquoi une telle violence ? EN DIRECT. Ouragans Irma et Jose: Le centre de Cuba «gravement affecté» par le passage d'Irma

Des événements météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents

Infographie. L’année 2017 a été marquée par des catastrophes météorologiques majeures et exceptionnelles, de par leur ampleur et/ou leurs dégâts. Des événements plus nombreux et plus violents, dans un contexte de détérioration climatique globale.

LE MONDE |  • Mis à jour le  |Par Marianne Boyer, Romain Imbach, Mathilde Costil, Eugénie Dumas et Elisa Bellanger

 

 



Actuellement la Chine et d'autres pays émergents souffrent d'une pollution trop élevée dans les grandes villes et tente de mieux contrôler leurs émissions de gaz à effet de serre. En Chine: la qualité de l'air se dégrade La qualité de l'air s'est encore dégradée en Chine depuis le début de l'année, les principales villes du pays enregistrant moins de journées avec une bonne qualité atmosphérique, selon des statistiques du ministère de l'Environnement.

» Lire aussi - La pollution de l’air en Chine tue aussi

Pékin s'est engagé à lutter contre le recours au charbon, contre les émissions automobiles et à investir dans les énergies vertes tout en sanctionnant les pollueurs. Mais ces mesures n'ont pas eu d'effet au premier semestre.

Une vague de pollution particulièrement aigüe a suscité la colère des habitants du nord de la Chine en décembre, lorsqu'un neuvième du pays était recouvert par un brouillard toxique.Ecoles et usines ont été temporairement fermées et la circulation automobile limitée d'office.

LIRE AUSSI :

» Pékin en alerte rouge pollution
De plus, la récente attaque effectuée par Al-Qaeda sur la mine française Somair au Niger risque de perturber la production d'uranium et donc diminuer le stock mondial.

 La décroissance est donc un impératif de survie. Mais elle suppose une autre économie, un autre style de vie, une autre civilisation, d’autres rapports sociaux. En leur absence, l’effondrement ne pourrait être évité qu’à force de restrictions, rationnements, allocations autoritaires de ressources caractéristiques d’une économie de guerreLa sortie du capitalisme aura donc lieu d’une façon ou d’une autre, civilisée ou barbare. La question porte seulement sur la forme que cette sortie prendra et sur la cadence à laquelle elle va s’opérer. »

La scientifique Julienne Stroeve observe la banquise Arctique depuis des dizaines d'années.. Chaque été, elle se rend dans les mers du nord pour mesurer l'ampleur de la fonte. Elle sait que le changement climatique accélère la fonte des glaces, mais elle n'a pu croire ce qu'elle a vu lors de son dernier voyage. D'immenses étendues de banquise ont disparu, bien plus que dans nos pires prévisions. 

Les scientifiques nous avaient averti. Au fur et à mesure que la Terre se réchauffe, des "points de basculement" apparaissent qui accélèrent drastiquement le réchauffement jusqu'à le rendre complètement hors de contrôle. Le réchauffement fait fondre la banquise arctique, détruisant ainsi l'immense "miroir blanc" qui renvoie la chaleur hors de notre atmosphère, ce qui réchauffe encore plus l'océan et accélère encore la fonte des glaces et ainsi de suite... Nous perdons tout contrôle. Cette année déjà - tempêtes, inondations, températures - le climat est sans dessus dessous, hors de tout repère. 

Nous POUVONS encore arrêter cela, si nous agissons très rapidement, et tous ensemble. Et nous pouvons même transformer ce risque d'extinction cauchemardesque en avenir radieux pour nos enfants et nos petits-enfants: un avenir propre, vert et en harmonie avec la Terre qui nous a donné la vie. 

Il. : 

https://secure.avaaz.org/fr/30_months_fr_nd_rb_135/?bwdJEab&v=26220 

Le fatalisme vis-à-vis du changement climatique n'est pas seulement inutile, il est aussi faux. Il est certes tard, mais il est encore tout-à-fait en notre pouvoir d'arrêter cette catastrophe. Nous pouvons tout simplement commencer par remplacer le pétrole et le charbon par d'autres sources d'énergie pour alimenter nos économies. Faire cela, c'est rassembler le monde comme jamais auparavant, dans un profond engagement, en coopération, pour protéger notre maison planétaire.  

 

Le dérèglement climatique pourrait tuer en Europe

Plus de 150.000 Européens, soit cinquante fois plus qu'aujourd'hui, pourraient décéder d'ici 2100 en raison d'événements climatiques extrêmes si rien n'est fait pour endiguer la hausse des températures, estiment des scientifiques. Leur étude, publiée vendredi par le Lancet Planetary Health, montre que les dérèglements climatiques vont devenir rapidement un fardeau pour les sociétés.

Les chercheurs estiment que deux Européens sur trois seront probablement affectés à la fin du siècle par des catastrophes liées au climat. Le risque sera particulièrement accentué pour les pays du sud de l'Europe, Portugal, Espagne, Italie.

Le changement climatique est l'une des plus grandes menaces du XXIe siècle pour la santé humaine", souligne Giovanni Forzieri, du Centre commun de recherche de la Commission européenne, qui a dirigé l'étude. "A moins que le réchauffement planétaire soit freiné de manière urgente, quelque 350 millions d'Européens (contre 25 millions pour la période de référence) pourraient être exposés chaque année à des extrêmes climatiques néfastes d'ici la fin du siècle", ajoute-il.

L'étude a analysé les conséquences de sept catastrophes liées au climat, les plus meurtrières - canicules, vagues de froid, feux de forêt, sécheresses, inondations fluviales et côtières et tempêtes - dans les vingt-huit pays de l'Union européenne ainsi qu'en Suisse, Norvège et Islande.

L'équipe de chercheurs a examiné les archives de 1981 à 2010 pour estimer la vulnérabilité des populations, des données qu'elle a associées à une modélisation de l'évolution du changement climatique et de l'accroissement démographique. Selon leurs conclusions, les vagues de chaleur sont de loin la catastrophe climatique la plus meurtrière et causeraient 99% des décès, passant de 2700 morts par an sur la période 1981-2010 à 151.500 morts par an sur la période 2071-2100.

Les inondations côtières seraient également beaucoup plus meurtrières, passant de six décès par an en 1981-2010 à 233 en 2071-2100.

Le changement climatique représenterait 90% du risque, le reste étant lié à la croissance démographique, la migration et l'urbanisme.



PLUS D'INFORMATIONS 

L’Arctique fond, fond, fond et bouleverse le climat (Natura Sciences)

Fonte record de la banquise arctique en 2012 (Le Figaro),  la «fonte record» de la banquise arctique,  (Organisation météorologique mondiale

Fonte des glaces: la Russie va évacuer d'urgence sa station polaire (GoodPlanet)

Météo: Pendant que l’Europe gèle, la Russie surchauffe (20 Minutes)

CLIMAT, Une enquête aux pôles (CNRS)

Climat: lent démarrage des négociations pour l’accord de Paris (Journal de l'environnement)

Les clés de l’accord climatique de 2015 (Journal de l'environnement)

Quels risques climatiques majeurs ?

 

Météo Actualite > Actualité > Canicule aux Etats-Unis : plus de 50°C en Californie ! 30/06/2013 16h03

 

 Glaciers des Pyrénées : en recul ? Les Pyrénées, destination de haute montagne prisée été comme hiver, forment le deuxième massif le plus haut de France. Son point culminant se situe coté espagnol (Pic d'Aneto, 3404 m), tandis que le Vignemale est le plus haut sommet en France (3298 m). Des glaciers sont encore présents sur ses plus hautes crêtes...

 

 

Météo estivale en France : encore dix jours de soleil !

 

 

Etats-Unis : tempête de neige Titan

Inondations en prévision en Europe centrale

Canicule exceptionnelle en Chine 31/05/2014 09h31 : Record de chaleurs pour le mois de mai

Prévisions saisonnières : été 2014

La forme barbare

Emballement climatique

Journée du dépassement Terre

Le scénario de Nicolas...

SEPTEMBRE 2009 : Deuxième...

Climat : vers le point de...

La révolution énergétique ? - Citoyenactif
Les temps changent.... Le système reste !! Par Enkolo dans Accueil le 20 Septembre 2016

n

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×