Le Côté Obscur de l’Amérique

Le Côté Obscur de l’Amérique

ttention spoiler !

"Star Wars 8" est sorti dans les salles françaises le mercredi 13 décembre"Star Wars 8" est sorti dans les salles françaises le mercredi 13 décembreCrédit : Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved. / Jonathan Olley
 

par "américain" je parle de gens qui défendent leur patrie avant des principes comme "l'égalité" ou " l'entraide". Je ne mets pas tout un peuple dans le même sac. Mais les USA étant omniprésent via leur propagande et leur marques commerciales on ne peut pas en faire l'impasse.
"C'est la destruction complète de la société actuelle et sa réorganisation sur de tout autres bases sociales qui amèneront à la disparition définitive de la peste nationaliste"
voline

"Elle est élastique, la démocratie, elle apparaît quand ça arrange les dirigeants et se rétracte quand ils en ont moins besoin."
Nigrida, Mikhaïl W. Ramseier

 

DÉCRYPTAGE - Le dernier volet de "Star Wars" voit Rian Johnson se permettre certaines prises de positions et critiques. Parmi elles, une remise en cause de l'état de guerre permanent et la mise en lumière d'un certain cynisme. par  Ryad Ouslimani Journaliste RTL et par par Fabienne Sintes dans  à l'antenne UN JOUR DANS LE MONDE  passant tout les jours de la semaine de 18h15 - 19h

 

 

Star Wars : Le Réveil de la Force - Bande-annonce finale ... - YouTube : Star Wars Episode 1, 2, 3, 4, 5, 6 & 7 Trailers HD (1977 - 2015). STAR WARS 8 "The Dark Side Awakens" Bande Annonce Le Dernier ...

 Expérience zéro en politique, misogyne, islamophobe, mexicanophobe et climato-sceptique : Donald Trump avait tout pour se faire détester par tous, les démocrates, les républicains -son propre camp- ou la majeure partie de la communauté internationale. Pourtant, c'est bien lui qui devient le nouveau président américain. Déjouant tous les pronostics, il a remporté une victoire incontestable, porté apparement par une volonté de renouvellement de la classe politique. 

Le Côté Obscur de l’Amérique

Et si, en réalité, la "République" face à "l’Empire" n’était pas moins que la traduction de l’histoire de l’Amérique ? A l'occasion de la sortie mondiale de Star Wars 8 retour sur une vision très manichéenne de la culture américaine, avec l'historien Thomas Snégaroff auteur de Star Wars le coté obscure de l'Amérique" .

 

 

Star Wars - Come to the Dark Side - YouTube

Star Wars : le reflet de l’Amérique ? © Reuters / Mario Anzuoni

Star Wars VIIILes derniers Jedi sort aujourd’hui au cinéma. Que nous dit la Saga de l'histoire américaine ? Du Vietnam à la guerre en Irak, on verra combien Star Wars regarde l'Amérique, tout autant que l'Amérique le regarde. Est-il question du passé et de l’avenir de l’Amérique ? Nous sommes avec Thomas Snégaroff, historien, enseignant à Sciences Po-Paris, spécialiste des États-Unis. Il est l’auteur de Star Wars le coté obscure de l'Amérique" (Armand Colin).

Durant les 2h30 de trame, le réalisateur-scénariste du 8e volet a surfé sur plusieurs pistes, introduit et développé plusieurs personnages. Et dans cette revue d'effectifs, le réalisateur de Looper a trouvé le moyen également de poser des critiques de société et d'un système pervers, celui de la guerre. Cet article contient de légers spoilers. 

La situation n'est pas manichéenne

Ainsi, au moment où l'un des héros s'extasie devant les animations, il lui est rappelé que les personnes qui profitent de ces installations sont principalement des marchands d'armes. Les seules personnes capables d'avoir les moyens de s'autoriser des loisirs sont donc ceux qui "s'engraissent" sur le dos des belligérants

Un peu plus tard, c'est le cynisme du système qui est pointé et relevé. En effet, à bord d'un vaisseau volé, l'un des membres de la Résistance se rend compte que le propriétaire de l'appareil est un fournisseur du Premier ordre en armes diverses, mais aussi un fournisseur de blasters et de X-Wings pour la Résistance.

Une belle claque pour le personnage qui comprend que "les méchants" fournissent aussi "les gentils". 

Ras-le-bol de la guerre

Plus globalement c'est la guerre qui semble lasser les personnages. À commencer par Kylo Ren qui veut mettre fin à tout cela, certes en appliquant une tentative de blitz total, mais le but est d'en finir avec le conflit. Luke Skywalker lui-même semble souhaiter la fin des Jedi, symboles selon lui d'une forme de combat dont il ne veut plus. 

 Rian Johnson illustre ainsi également la fin d'une ère, et lorsque Leia envoie un S.O.S à travers la galaxie avec son propre signal, personne ne répond. C'est tout un pan de l'histoire qui connaît la lassitude à travers ce passage. L'esprit de la Résistance s'essouffle, et l'espoir s'éteint. Ou du moins il n'est plus animé ou suscité par les mêmes personnages. C'est l'aube d'une nouvelle dynastie Star Wars

Sous les radars. Florence Paracuellos scrute les recoins de l’actualité du monde :
 

 
  • Aux Etats-Unis. L'animateur de show, Jimmy Kimmel, défend le programme national CHIP, une assurance santé dont bénéficient 9 millions d'enfants aux Etats-Unis. Le congrès républicain n'a pas renouvelé le financement ; 
  • En France, à Strasbourg. Le prix Sakharov a été remis à l'opposition vénézuélienne. Un prix pour la liberté de l'esprit que décerne chaque année le Parlement européen ;  
  • En Australie. Avis aux James Bond australiens. L'Australian Secret Intelligence Service recrute par un examen interactif en ligne, accessible à tous. Bienvenu.e.s au plus intéressant des entretiens d'embauche qui teste vos capacités. 

Le Reportage au Danemark. Etre chômeur au Danemark, ça ressemble à quoi ? A un véritable parcours du combattant : il faut envoyer deux lettres de candidature par semaine, se rendre chaque mois à son agence pour l'emploi, être disponible à tout moment et éviter de se déplacer trop loin sans autorisation. Les demandeurs d'emploi sont surveillés de près. Pourtant acquis aux vertus de la flexisécurité, le pays commence à multiplier les critiques. Signé Célia Quilleret. 

Trump en Série - Saison 2. De la défaite de Roy Moore aux sénatoriales de l’Alabama au régime alimentaire particulier du président américain.

Les Rendez-vous du Cinéma. Eva Bettan nous présente la dernière fiction poétique de Leonardo Di Costanzo : « L’Intrusa ». 

Les invités
L'équipe
 
10 décembre 2017 IDIOCRACY,

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×